Accueil Santé Le CBD et son statut juridique en Europe

Le CBD et son statut juridique en Europe

Le CBD est le composé organique le plus en vogue en Europe. De plus en plus de personnes optent pour ce cannabinoïde en raison de ses qualités relaxantes, anti-inflammatoires et émotionnelles.

Vous pouvez le trouver sous différentes formes : huiles de CBD, aliments, cosmétiques de beauté, savons et médicaments.

A lire aussi : Comment diagnostiquer le syndrome d'Asperger ?

Sans aucun doute, la vente et l’achat de CBD sont en plein essor. On trouve aussi maintenant des sites de qualité avec des produits CBD en ligne facilement livrables chez vous.

Et, comme de plus en plus d’études scientifiques sont connues, le nom de cannabidiol apparaît partout.

Lire également : Comment déboucher le nez de bébé naturellement ?

Ce que dit la loi sur le CBD

Cependant, de nombreux revendeurs, et des personnes ordinaires, ont peur de vendre et d’acheter des produits CBD en raison des lois. Ce composé provient du cannabis sativa, la même plante que la marijuana, qui est interdite dans presque tous les pays.

Le CBD est-il illégal et le cannabidiol peut-il être vendu et acheté ?

Nous répondrons à ces questions, ainsi qu’à d’autres questions relatives au statut juridique du CBD en Europe, ci-dessous.

Qu’est-ce que le CBD ?

Avant de parler du statut légal du CBD en Europe, il est important de faire la distinction entre cannabidiol et CBD afin d’avoir une base de départ et de comprendre pourquoi il y a tant de restrictions sur cette molécule, même avec des recherches et des études à l’appui.

Le cannabidiol (CBD) est un composé organique provenant du Cannabis Sativa. Il s’agit de l’un des centaines de cannabinoïdes présents dans la plante de chanvre. Il est le second plus abondant après le THC, qui est le composé addictif à l’origine des effets secondaires, tels que les « highs ».

Le CBD est-il légal ?

Oui. Ce n’est pas une substance qui crée une dépendance. De plus, il n’entraîne pas de dépendance, même en cas d’abus. Ses effets sont plus médicinaux.

Il est connu pour être :

  • Anti-inflammatoire. Il s’est avéré être un grand combattant de l’inflammation. Il agit avec le système endocannabinoïde pour contrôler les signaux qui maintiennent les zones du corps enflammées en raison d’une affection ou d’un coup.
  • Détente. Les propriétés relaxantes du CBD sont bien connues. C’est sa principale qualité. Il génère un sentiment de calme, mais sans la dépendance du THC et vous fait sortir de vous-même.
  • Régulateur émotionnel. De nombreuses études soulignent les effets positifs du cannabidiol dans la régulation de l’humeur. Il est utilisé pour contrôler les symptômes du stress et de l’anxiété. Il facilite aussi grandement le sommeil.
  • Une autre des propriétés les plus populaires du CBD. Il est efficace pour minimiser l’intensité et le nombre de crises d’épilepsie.

Statut juridique du CBD en Europe

Par ailleurs, vous avez probablement vu plus d’une fois des produits à base de CBD dans des magasins et des boutiques en ligne.

S’il est censé provenir de la plante Cannabis Sativa, comment est-il possible qu’il soit commercialisé ?

Le statut juridique du CBD est compliqué à expliquer, mais examinons les aspects les plus pertinents de l’affaire.

Tout d’abord, la seule réglementation historique dont nous disposons sur ce cannabinoïde provient de la Convention unique des Nations unies sur les stupéfiants de 1961, qui stipule que toute substance provenant de la teinture ou de la résine extraite du bourgeon du cannabis doit être contrôlée.

Dans cette mesure, on pourrait soutenir que le cannabidiol (CBD) devrait être contrôlé comme une substance interdite parce qu’il empêche le Cannabis Sativa, mais c’est un peu plus complexe que cela.

Il s’avère que cette convention unique s’inspire de l’étude de Raphael Mechoulam réalisée en 1964, à une époque où le cannabidiol et ses propriétés n’étaient même pas encore connus. Elle est donc un peu dépassée par rapport à la situation actuelle du composé du chanvre.

Actuellement, l’Union européenne a adopté une position qui laisse à chaque pays le soin de fixer le statut du CBD. Tant sa production, sa consommation que sa commercialisation. En d’autres termes, chaque nation appliquera ses propres lois concernant le composé.

Le CBD est-il légal en Europe ?

Par exemple, en France, le CBD est totalement légal.

Il est approuvé pour un « usage externe », c’est-à-dire pour les huiles ou les cosmétiques, afin de bénéficier des avantages susmentionnés — anti-inflammatoire, relaxant, anticonvulsif, régulateur émotionnel, etc.

De plus, avec la nouvelle loi française, vous pouvez même acheter des fleurs de CBD sur JustBob.fr !

ARTICLES LIÉS