Accueil Santé IMC : comment calculer ?
IMC comment calculer

IMC : comment calculer ?

L’obésité et le surpoids touchent plus de 2 milliards de personnes dans le monde de nos jours. Face aux proportions inquiétantes que prend cette maladie, il est plus que jamais temps de veiller sur son poids. Afin de contrôler son alimentation et préserver sa santé, il est essentiel de connaître sa masse corporelle. Heureusement, l’IMC vient en réponse à ce besoin. Revisitons dans cet article, l’essentiel à savoir sur l’IMC et son calcul.

Qu’est-ce que l’IMC et quelle est son importance ?

L’indice de masse corporelle est une mesure utilisée pour estimer et apprécier la corpulence d’une personne. De manière plus simple, l’IMC permet d’évaluer l’adéquation entre la taille et le poids d’une personne. Sur la base de cette évaluation, il permet de déterminer le risque d’obésité.

A lire également : Comment diagnostiquer le syndrome d'Asperger ?

Créé au 19è siècle, l’IMC est devenu la norme phare d’évaluation du risque de surpoids avant les années 2000. Reconnu par l’OMS en 1997, il est utilisé par tous les spécialistes de la santé aujourd’hui. Simple et très pratique, l’IMC peut également se calculer tout seul. C’est d’ailleurs cette seconde option qui s’emploie le plus de nos jours.

Calculer son IMC : comment s’y prendre ?

Deux données s’utilisent pour réaliser le calcul de l’IMC. Il s’agit de la taille et du poids. Le calcul se fonde sur une formule toute simple : poids en kg ÷ taille en m2.

A voir aussi : Comment consommez-vous de l'huile de CBD ?

calcul IMC

Pour connaître votre taille en m2, il vous suffit de la multiplier par elle-même. Par exemple, le carré de la taille d’une personne mesurant 1,80m sera de 3,24 m2 (1,80 × 1,80 = 3,24).

Maintenant que vous connaissez le carré de votre taille, il vous suffit de diviser le poids par votre taille en m2. Le résultat obtenu représente votre IMC. Il s’exprime en kg/m2.

Comment interpréter le résultat de son IMC ?

L’OMS a prévu des standards pour déterminer le poids idéal de chaque personne en fonction de sa taille. Ceux-ci se présentent comme suit :

  • Un IMC inférieur à 18,5kg/ m2 caractérise l’insuffisance pondérale, autrement dit, la maigreur;
  • Un IMC compris entre 18,5 et 24,9kg/m2 représente le poids normal;
  • Un IMC compris entre 25 et 29,9kg/m2 désigne le surpoids;
  • Un IMC compris entre 30 et 34,9kg/m2 caractérise une faible obésité ;
  • Un IMC compris entre 35 et 39,9kg/m2 désigne une obésité moyenne;
  • Un IMC supérieur ou égal à 40kg/m2 caractérise une obésité sévère.

Il vous suffit simplement de vous fier à votre IMC et aux standards présentés en dessus pour déterminer votre risque d’obésité.

L’IMC, une valeur vraiment fiable ?

S’il est très utilisé, l’indice de masse corporelle présente néanmoins beaucoup de limites. La simplicité de son calcul motive la remise en cause de sa fiabilité. L’IMC ne distingue en effet pas la masse graisseuse de la masse musculaire. Les résultats qu’il présente offre donc une fiabilité moyenne, voire médiocre.

Heureusement, il existe d’autres solutions pour évaluer avec fiabilité le risque d’obésité et de surpoids. Le plus apprécié est l’IMG, entendu indice de la masse grasse. Très fiable, il se calcule par des professionnels suite à des examens médicaux. Il nécessite toutefois du temps et un investissement assez coûteux.

ARTICLES LIÉS