Accueil Santé Infections urinaires : remèdes naturels et prévention

Infections urinaires : remèdes naturels et prévention

Beaucoup de femmes le confirment : une infection urinaire, ce n’est pas non seulement handicapant au quotidien, mais ça fait surtout mal. Dans la plupart des cas, une infection urinaire résulte d’une infection bactérienne. Si vous consultez un médecin, il va sûrement vous prescrire un traitement antibiotique. Sachez toutefois qu’il existe des remèdes naturels pour soigner cette infection et vous pouvez également agir pour la prévenir.

L’infection urinaire en quelques mots

Quand on dit « infection urinaire », dans la plupart des cas, on fait référence à une infection de la vessie. Elle est souvent causée par des bactéries. Précisons que si ce sont les femmes qui sont les plus touchées, les hommes ne sont pas non plus à l’abri. Parmi les symptômes les plus fréquents de cette pathologie, on peut citer la nécessité constante d’éliminer une faible quantité d’urine et les sensations de brûlure. Si on se penche aussi sur l’urine, elle peut être de mauvaise odeur, et même parfois être trouble.

A découvrir également : Comment calmer une toux en 5 minutes grâce à ces astuces naturelles ?

Certains pourront vous dire qu’il ne s’agit pas ici d’une pathologie grave. C’est bien le cas si le sujet est pris en charge rapidement. Cependant, si on n’agit pas, l’infection peut se développer et finir par atteindre le rein. Pour y remédier, on peut avoir recours à des solutions naturelles. Consultez le site de Pharma360 pour trouver des compléments alimentaires contre les infections urinaires.

Soigner une infection urinaire sans antibiotique

Si vous vous rendez chez un médecin généraliste et s’il confirme qu’il s’agit bien d’une infection urinaire, il peut vous prescrire un traitement antibiotique. Cependant, il peut aussi vous recommander d’autres solutions plus naturelles pour ne pas avoir recours aux antibiotiques.

Lire également : Quel concours Peut-on passer sans diplôme ?

Rassurez-vous : ces solutions naturelles fonctionnent très bien et peuvent correctement soigner ce type d’infection. Cependant, il serait judicieux de passer par un médecin pour avoir les meilleures recommandations et un traitement adapté, notamment en cas de récidive.

Les plantes pour soigner les infections urinaires

Peut-être que vous connaissez déjà quelques plantes qui peuvent aider dans le traitement d’une infection urinaire, mais il faut bien choisir celle qui est adaptée à la situation. En effet, certaines plantes peuvent être utilisées dans le cadre du traitement, mais d’autres servent plus à la prévention.

La canneberge

Parmi ces plantes, on a la canneberge ou la cranberry. Il s’agit ici d’une plante qui est préventive. Ceci dit, si vous avez déjà quelques-uns des symptômes de l’infection urinaire, la canneberge n’y peut plus rien. Le rôle de la cranberry, de par son principe actif, les proanthocyanidines, est d’éviter que les bactéries se collent à la paroi de la vessie. Pour lutter contre l’infection urinaire, vous pouvez prendre de la canneberge sous forme de tisane ou de compléments concentrés. La cure préventive doit être maintenue entre trois et six mois.

Le thym

Cette herbe aromatique est également connue pour ses propriétés antibactériennes et antispasmodiques. Le thym peut alors être pris pour traiter une infection urinaire. On peut se permettre de le prendre sous forme d’infusion, d’extrait fluide, de gélules ou encore d’huile essentielle. Peu importe la forme que vous choisissez pour cette plante, elle est plus conseillée pour un traitement d’appoint. Il ne faut pas oublier que les gélules ou encore l’huile essentielle de thym, peu importe leur efficacité, est hépatotoxique.

Le citron

Vous êtes sûrement surpris que le citron se retrouve dans notre liste des plantes contre les infections urinaires. Sachez que le citron aide à restaurer l’équilibre acido-basique dans l’organisme et il a également des vertus antiseptiques. Vous pouvez donc prendre du jus de citron fraîchement pressé avec un peu d’eau tous les matins pour traiter cette infection urinaire. Si vous avez de l’huile essentielle de citron, vous pouvez également mettre une goutte sous la langue trois fois par jour.

Le persil

On a également ici une plante qui a à peu près les mêmes propriétés que le citron, mais elle a en plus un côté très alcalinisant. La liste de ces actifs anti-inflammatoires est également plus longue, car on peut citer la lutéine, l’apiol, l’apigénine, la rutoside et le zéaxanthine. Pour traiter cette pathologie, on peut se permettre de prendre du persil en jus tous les matins ou en complément alimentaire.

Autres solutions complémentaires pour combattre l’infection urinaire

Les remèdes naturels que nous avons présentés ci-dessus devraient vous soulager sous 48 heures. Cependant, pour améliorer la situation, il y a également d’autres gestes que vous devez appliquer. Vous devez par exemple :

  • Éviter de vous retenir si vous avez besoin d’uriner,
  • Boire beaucoup d’eau,
  • Éviter d’utiliser tout produit nettoyant proposé en grande surface qui peut mettre à mal la flore vaginale,
  • Adopter une alimentation alcalinisante.

Prévenir l’infection urinaire

Vous avez compris que l’infection urinaire n’est pas si difficile à traiter. Cependant, l’idéal est de l’éviter en adoptant de petits gestes préventifs. La première solution de prévention que nous allons vous proposer est l’hydratation. Buvez plus d’un litre et demi d’eau par jour et si possible, préparez-vous des tisanes à partir de plantes ayant des propriétés anti-inflammatoires, antibiotiques et diurétiques.

Dans certains cas aussi, c’est votre alimentation qui favorise l’apparition des infections urinaires. On fait référence ici aux aliments irritants et acidifiants. Il faudra alors limiter leur consommation. Quand on dit « aliments acidifiants et irritants », on peut citer les laitages, le vin blanc, le café, le sucre raffiné, la charcuterie et la viande rouge et les produits riches en gluten.

Au quotidien, peu importe votre rythme, évitez de vous retenir si vous ressentez le besoin d’uriner. Lorsque vous vous retrouvez aux toilettes, accordez-vous du temps pour uriner complètement. Si vous n’urinez pas complètement, vous pouvez avoir des résidus d’urine dans la vessie, ce qui est favorable à la multiplication des bactéries. Si l’urine est stérile, ce n’est pas le cas des selles, car ils renferment de nombreux germes. On fait donc attention de s’essuyer d’avant en arrière et non l’inverse.

Pour prévenir ces infections urinaires, on vous déconseille fortement les douches vaginales. Si vous devez utiliser un produit d’hygiène, choisissez celui qui n’est ni parfumé, ni moussant. Pour votre confort et votre santé, optez pour des sous-vêtements en coton et évitez au maximum les bas trop moulants.

ARTICLES LIÉS