Accueil Loisirs Qui ne peut pas sauter en parachute ?

Qui ne peut pas sauter en parachute ?

Le saut en parachute représente l’un des activités les plus recommandées pour surmonter la peur et contrôler ses réactions. Il est surtout convoité à cause du côté loisirs qu’il présente. En effet, le saut en parachute permet à la fois de se divertir et de vivre des expériences uniques. Mais il n’est pas accessible à tout le monde. Avant d’aller sauter, il vaut mieux être sûr que rien ne va vous empêcher. Puisque le saut en parachute est un sport de forte sensation, il est important de prendre connaissance de toutes les contre-indications. Leur respect est indispensable pour garantir votre sécurité durant le saut en parachute.

Quelles sont les contre-indications médicales au saut en parachute ?

Par rapport au saut en parachute, il existe de nombreuses contre-indications. D’autre sont permanentes tandis que d’autre son temporaire. Au nombre des différentes contre-indications, on distingue celle relative à la cardiologie (insuffisance cardiaque, hypertension, etc.) ; au trouble ORL (affection aigüe ou chronique de l’oreille) ; à l’appareil locomoteur (troubles osseux et articulaire, fragilité osseuse, douleurs rachidiennes, ostéoporose, etc.) ; à la pneumologie (troubles et affections pulmonaires, asthme, etc.) ; à la neurologie (troubles neurologiques, épilepsie, trouble de vigilance, toxicomanie, alcoolisme, traumatise crânien, etc.) ; à la gastro-entérologie (reflux, séquelles de chirurgie, etc.) ; à l’ophtalmologie (fragilité du globe oculaire, déséquilibres ophtalmologiques, etc.).

A voir aussi : Quelle est la durée de vie d’une taupe ?

Si vous avez l’un de ces problèmes de santé, vous ne devez pas effectuer le saut en parachute. En plus de ces conditions, notez que la chute libre est aussi contre-indiquée aux personnes porteuses de prothèse, aux femmes enceintes et aux personnes récemment accidentées. Dans le dernier cas, il peut s’agir d’une fracture, de traumatisme, d’entorse, etc. La plupart du temps, ces contre-indications sont temporaires. Toutefois, avant d’effectuer une réservation pour un saut en parachute, pensez à demander l’avis de votre médecin.

Quelles sont les contre-indications générales pour un saut en parachute ?

Pour un saut en parachute, il n’existe pas que des contre-indications relatives à l’état de santé. En effet, il existe plusieurs autres conditions pour accéder à cette expérience. La principale contre-indication est le poids trop faible ou trop élevé. Dans l’optique d’assurer la sécurité de tous, le saut en parachute ne peut être accessible à une personne présentant un poids en dessous de 40 kg et au-dessus de 100 kg. Il ne s’agit pas du poids figurant sur votre carnet médical ou autre. Il s’agit du poids que vous avez le jour du saut. Pour vérifier cela, un petit contrôle sera réalisé par l’équipe avant. En fonction de l’appréciation des moniteurs, les seuils minimaux et maximaux sont peuvent être variés.

A lire en complément : Comment se rendre à Disneyland Paris ?

Mis à part ce critère de poids, pour sauter en parachute, il ne faut pas avoir consommé l’alcool et il ne faut pas être sous l’emprise de produits stupéfiants. En outre, il est interdit de sauter en parachute dans les 48 heures suivant une plongée sous-marine en bouteille. Pour vous permettre d’effectuer le saut en parachute, un petit contrôle sera réalisé par l’équipe pour vérifier que vous respectez toutes les conditions de sécurité. Par ailleurs, dans certains cas, on peut vous exiger un certificat médical.

Quels sont les cas qui nécessitent un certificat médical pour un saut en parachute ?

Le certificat médical est généralement demandé pour assurer la sécurité de tous les sautants. Pour plus d’assurance, les sociétés spécialisées préconisent d’ailleurs le certificat médical. Mais il est obligatoire pour les personnes de moins de 16 ans et de plus de 70 ans que les personnes ayant des problèmes de santé particuliers. Pour les mineurs, il est aussi impératif de prévoir une autorisation parentale signée des deux parents.

Pour les personnes âgées, le certificat médical doit dater de moins de 3 mois. Par ailleurs, il faudra aussi s’assurer que le saut en parachute ne présente aucun danger pour eux. Peu importe votre situation, vous n’avez rien à craindre si vous avez votre certificat médical. En somme, le saut en parachute nécessite la vérification de plusieurs éléments relatifs à sa santé, à son été et à sa situation juridique (notamment les mineurs).

ARTICLES LIÉS