Accueil Actu Le flux poussé, c’est quoi ?
flux poussé

Le flux poussé, c’est quoi ?

Le domaine de la logistique demande parfois des compétences plus spécifiques dans certains secteurs d’activité. L’exigence de ses qualifications s’explique par le fait que la gestion de la logistique peut influencer à elle seule, la politique générale de l’entreprise. À cet effet, certaines structures optent pour la politique du flux tiré alors que d’autres misent sur le flux poussé. C’est sur cette dernière option que s’attarde ce guide.

Flux poussé : qu’est-ce que c’est en réalité ?

Le flux poussé est une méthode de production qui donne la latitude à l’entreprise de produire un article bien avant que la clientèle n’en fasse la demande. C’est une stratégie qui permet d’anticiper dans une certaine proportion, la demande qui pourrait être exprimée par la clientèle.

A lire aussi : La robe Pin Up : les différents styles

La structure engage donc des frais pour produire et n’enregistre le retour qu’après la vente de la production. Cette philosophie est appliquée à tous les niveaux de la chaîne. Ainsi, vous avez une anticipation de production avec constitution de réserve à toutes les étapes de production.

Vous avez par exemple la constitution de réserve de matières premières, la fabrication de produit semi-fini ainsi celle du produit fini. Le terme attribué à cette méthode s’inspire du fait que chaque salarié travaille pour faire évoluer la matière première vers sa forme finale. C’est donc le personnel qui pousse la matière première vers sa forme de produit fini.

A lire en complément : La Fédération de Reiki Usui

Les avantages et inconvénients du flux poussé

Le flux poussé a des avantages ainsi que des inconvénients. Découvrez-les ici.

Les avantages du flux poussé

Le premier avantage du flux poussé est l’assurance d’avoir toujours des produits disponibles. Vous serez moins exposé aux risques de rupture de matière première. Ayant déjà constitué une bonne réserve, votre chaîne de production sera bien opérationnelle selon votre programmation.

Par la suite, vous avez aussi un meilleur positionnement par rapport à la concurrence. Vous pouvez livrer plus rapidement vos produits. Étant disponible, il n’y a que la livraison qu’il faudra organiser.

Par ailleurs, disposer d’un stock important de produits peut vous permettre de vous rapprocher de votre clientèle cible. Vous pouvez par exemple disposer de nombreux points de vente pour vite écouler vos produits.

Les inconvénients du flux poussé

Le flux poussé n’est pas vraiment un système sans inconvénient. Le premier se trouve au niveau du coût de production. Vous êtes tenu, avec ce système, d’injecter beaucoup d’argent pour faire fonctionner la chaîne de production. Aussi, il faudra forcément penser au stockage qui a un coût non négligeable.

Avec le flux poussé, il est aussi possible d’envisager des pertes en cas de mévente ou de chute du marché avec un effondrement des prix. L’autre faiblesse de ce système est qu’il n’est pas applicable à tous les secteurs. Le domaine de l’agroalimentaire n’est pas en mesure de stocker longtemps certaines denrées.

Dans quel cas utiliser la production en flux poussé

 flux poussé

La production en flux poussé est à prioriser dans certaines circonstances. Vous pouvez miser sur ce système lorsque vous remarquez une niche d’opportunité. Lorsque vous proposez un produit innovant, il est possible que la concurrence ne puisse pas s’aligner de sitôt.

C’est à ce moment qu’il faudra conquérir le marché en vous déployant dans toute l’aire géographique possible. Il est préférable de produire en masse pour cette occasion pour jouer sur la psychologie du client.

Vous pouvez aussi songer à ce système lorsque vous remarquez une opportunité sur la matière première. Par exemple, cette dernière a connu une chute au niveau du prix d’acquisition. Vous pouvez faire le plein et produire. Bien évidemment, le prix du produit fini aussi connaîtra une baisse. Cependant, vous vous ferez le plein d’argent au moment où le marché connaîtra une hausse des prix.

Flux poussé ou flux tiré ?

Le choix d’un type de flux à appliquer dépendra de plusieurs facteurs. Vous devez regarder la capacité financière de l’entreprise afin de faire face au coût de production en flux poussé. Aussi, il faudra regarder si votre personnel peut supporter la charge de travail.

Pour un grand volume de production, vous devez penser aux moyens de stockage. Enfin, il est important de regarder la compatibilité entre le secteur et chaque méthode de production.

La grosse différence entre le flux poussé et le flux tiré se situe au niveau du facteur qui favorise la production. Le flux tiré conditionne la production par les commandes des clients. Pour la production en flux poussé, c’est plutôt le personnel qui booste la fabrication.

ARTICLES LIÉS