Accueil Loisirs Randonner : les règles de sécurité à connaitre

Randonner : les règles de sécurité à connaitre

Même si vous n’improvisez pas, cela n’enlèvera en rien l’aspect aventure de votre randonnée. Il est au contraire essentiel de tout anticiper quand vous prévoyez de faire une randonnée. Retrouvez dans cet article les règles de sécurité essentielles en randonnée.

Bien connaître l’itinéraire de la randonnée

Trois éléments essentiels sont à connaître avant votre départ pour une randonnée pédestre. Une excursion doit se faire sur une piste d’une certaine longueur et d’une certaine difficulté. Même si les itinéraires de randonnée sont bien balisés, il convient toujours d’en construire une image mentale afin d’éviter les mauvaises surprises.

A lire en complément : Explorons les différents types de poèmes: une introduction à la poésie

La durée de la randonnée est également un paramètre important à prendre en compte pour déterminer exactement les accessoires indispensables pour votre excursion. Ci-dessous un récapitulatif du prix des équipements de randonnée dont vous pourriez avoir besoin. Si vous prévoyez une randonnée de plus d’une journée, il faut apporter plus de nourriture et d’eau ainsi que de quoi dormir si vous comptez bivouaquer en pleine nature.

Suivre de près la météo

Une mauvaise météo n’empêche bien sûr pas les randonneurs les plus intrépides et les plus aguerris. En respectant la règle des trois couches pour les vêtements et en chaussant de bonnes chaussures de randonnée, un petit orage ou quelques averses intempestives peuvent faire partie de l’ambiance. Par contre, s’il est prévu de pleuvoir des cordes pendant plus d’une journée, la donne change tout de suite.

A voir aussi : 10 endroits où vous pouvez voyager sans quitter votre maison

Il faut surveiller la météo – locale de préférence – la veille du départ et faire un petit checking le matin pour voir s’il ne faut pas rectifier le contenu de son sac à dos. Si un peu de pluie est prévu, prévoir une lampe frontale pour la visibilité et mettre des chaussures haute adhérence pour anticiper les terrains qui risquent de devenir plus glissants à cause de l’eau. On n’oublie pas la veste et le pantalon imperméables s’il est prévu que cela se gâte réellement.

La trousse de secours en premier dans le sac à dos

Étourderie, perte d’équilibre, genoux et jambes qui commencent à fatiguer…tout cela peut mener à une perte de vigilance. Une malheureuse racine ou un obstacle peut vous faire tomber et vous voilà avec de petites blessures et écorchures qu’il vaut mieux panser immédiatement même si elles ne sont pas trop vilaines.

Il est également possible qu’on se retrouve avec une petite foulure aux genoux, des crampes qui montent parce qu’on n’a pas respecté son propre rythme. Afin d’être préparé face à tous ces petits désagréments, il faut toujours avoir sa trousse de secours dans le sac à dos.

Annoncer son départ

On n’y pense pas forcément, mais il s’agit d’une règle qui peut vous sortir du pétrin dans le pire des scénarios. Imaginez que vous êtes parti.e seul.e pour une randonnée de plusieurs heures et que vous deviez rentrer avant la tombée de la nuit. A cause de plusieurs averses imprévisibles, vous avez dû vous mettre à l’abri et même si vous avez continué votre route, le chemin est difficilement praticable.

Bref, vous ne pouvez pas rentrer à temps et pour comble de malheur, cela fait des kilomètres que vous n’avez plus de réseau et que votre batterie est sur le point de rendre l’âme. Vous n’avez pas pensé à prendre avec vous des batteries externes parce que vous comptiez rentrer vers la fin de l’après-midi. En communiquant votre itinéraire à au moins un proche, il sera facile de vous retrouver.

Ne pas faire le plein de nourriture et d’eau

Bien sûr qu’il ne faut pas partir en randonnée sans quoi s’hydrater et se recharger la batterie de son corps. Deux litres d’eau par jour par personne, c’est la règle générale. Alors il est inutile de s’alourdir d’un petit bidon. Pour anticiper les mauvaises surprises, il faut prendre conscience des points d’eau et des auberges où vous pouvez remplir vos bouteilles que vous partiez pour une randonnée de plusieurs heures ou de plusieurs jours.

Pour une randonnée de plus de trois heures, il faut prévoir des fruits secs et des barres de céréales et pourquoi pas un petit sandwich. Si vous partez pour plus d’une demi-journée, ajoutez des barres énergétiques et de la boisson isotonique. Pour vous restaurer en pleine nature lors d’un trekking de plusieurs jours, privilégiez les aliments à base de céréales et de légumineuses.

Se protéger des insectes

Les piqûres d’insectes sont rarement dangereuses, sauf pour les tiques. Mais pour une randonnée réussie, il vaut mieux prévenir les petits désagréments. Vous pouvez porter des vêtements protecteurs à manche longue.

Quand le soleil est au rendez-vous et qu’il est temps de profiter de ses randonnées en short et en t-shirt, on n’hésite pas à utiliser du répulsif à insectes. Dans la trousse de secours, il faut vérifier que vous avez de la crème apaisante pour les piqûres que vous n’aurez pas évité ou encore les contacts involontaires avec des plantes urticantes.

ARTICLES LIÉS