Accueil Business Prévenir les risques de sécurité des employés au travail

Prévenir les risques de sécurité des employés au travail

Parmi les droits du salarié, on peut citer celui de l’évolution dans un environnement de travail sain et sans danger. D’ailleurs, pour qu’une entreprise fonctionne correctement, elle ne doit pas négliger cette sécurité au travail. Par rapport à ceci, l’employeur a des obligations. Dans cet article, faisons le point sur la sécurité au travail ainsi que sur la prévention de risques professionnels.

Quelques mots sur la sécurité au travail

C’est par rapport à la protection des travailleurs dans l’exercice de leurs activités qu’on évoque la sécurité au travail. Le but est de protéger les employés des accidents de travail, mais aussi des maladies professionnelles. La législation française est d’ailleurs très stricte sur les règles d’hygiène et de sécurité au travail. Elle souligne que l’employeur doit évaluer, anticiper, limiter et prévenir ces risques professionnels. Autrement dit, il doit offrir une protection à ses salariés pour qu’ils puissent travailler dans les meilleures conditions.

A découvrir également : Comment utiliser la formation comme outil de fidélisation ?

Si on se réfère aux articles L4121-1 et L4121-2 du code du travail, on peut comprendre que l’entreprise doit mettre en place des moyens et des actions de prévention des risques professionnels, mais aussi des moyens et des actions d’information et de formation. En cas de non-respect de ses obligations par rapport à la sécurité au travail, on peut très bien poursuivre l’employeur devant la justice.

A lire également : Les bienfaits du SVI pour les centres d'appels

Agir pour prévenir les risques de sécurité au travail

Pour pouvoir agir, il faut d’abord définir les risques professionnels. Comprenez bien que même la secrétaire qui reste au bureau huit heures par jour est exposée à des risques professionnels. Une fois ces risques identifiés et évalués, l’entreprise peut agir pour les prévenir et pour les réduire. On peut alors catégoriser les actions selon une échelle de prévention.

On a la prévention primaire. L’idée ici est d’éviter l’apparition du risque. Pour assurer la sécurité de vos employés lors de la manutention et du transport des charges lourdes par exemple, vous pouvez vous équiper de matériel et de machines adaptées comme le transpalette. Raja.fr propose notamment des transpalettes permettant de déplacer efficacement les charges lourdes.

Pour la prévention secondaire, on cherche à éviter la survenue d’un dommage. C’est ce qu’on doit faire s’il est vraiment impossible d’éviter le risque. Dans ce cas, le risque est toujours là, mais l’entreprise doit optimiser la capacité de ses employés à bien réagir et à y faire face. Si vous voulez par exemple protéger vos collaborateurs du burn-out, vous pouvez leur proposer une formation sur les techniques de gestion du stress.

Il y a également la prévention tertiaire qui permet de limiter les dommages tout en évitant l’apparition des séquelles, des complications et des récidives. Parmi les actions qu’on peut mettre en place pour la prévention tertiaire, on peut citer l’accompagnement psychologique des salariés victimes d’agressions verbales.

D’une entreprise à une autre, les actions et les moyens de prévention peuvent varier. Cependant, même si vous pensez avoir trouvé la meilleure solution pour offrir un environnement de travail sûr à vos salariés, vous ne devez pas négliger les mesures légales. En effet, pour certaines activités, on a des obligations à appliquer en matière d’hygiène et de sécurité au travail.

ARTICLES LIÉS