Accueil Actu Quels sont les symptômes des TMS ?
Quels sont les symptômes des TMS ?

Quels sont les symptômes des TMS ?

 Les pathologies professionnelles sont de plus en plus répandues en France, et l’une de ses pathologies est les TMS. Souvent, il arrive que l’on est mal en voulant faire telle ou telle activité, mais que l’on ignore qu’il s’agit de ce mal. Retrouvez ici les différents symptômes qui vous permettront de connaître systématiquement de quoi il s’agit et à quelle phase, vous êtes.

Qu’est-ce que les TMS, quelles en sont les causes et les différents cas ?

Les TMS encore appelés Troubles Musculo-Squelettiques regroupent un certain nombre de maladies qui sont localisées au niveau des articulations : poignets ; coudes ; épaules ; rachis ou genoux. Ceux rencontrés le plus souvent sont là tendinite et le syndrome du canal carpien. On peut alors dire que les Troubles Musculo-Squelettiques touchent plus les membres supérieurs que les membres inférieurs.

Lire également : Comment porter la jupe en cuir cet hiver?

Les TMS sont des pathologies d’hyper-sollicitations et ont généralement pour causes plusieurs facteurs. En effet, ils se développent lorsqu’un déséquilibre s’opère entre les capacités fonctionnelles d’un individu et les sollicitations répétitives qu’une activité nécessite. Cela se crée alors quand il y a des lésions au niveau d’un muscle, d’un tendon ou d’un nerf. De ce fait, ils se manifestent par des douleurs modérées ou intenses qui entraînent une certaine gêne dans les mouvements que l’on fait. Les facteurs de risques des Troubles Musculo-Squelettiques sont liés à des activités professionnelles, mais surviennent aussi quand vous effectuez des tâches quotidiennes et des activités non professionnelles.

Malgré la complexité des TMS, l’on retrouve aisément plusieurs cas. Les TMS peuvent ainsi atteindre plusieurs niveaux dans l’organisme humain. Nous avons notamment : les atteintes tendineuses ; les atteintes nerveuses ; les atteintes vasculaires ; et les atteintes musculaires et discales.

A lire aussi : Où trouver son bilan comptable ?

Quels sont les symptômes des TMS ?

L’aggravation progressive de cette maladie aboutit à une perte de la mobilité articulaire et à une incapacité à faire certains mouvements. Ses symptômes dépendent de la localisation et de la nature de l’affection. Comme toutes maladies, les Troubles Musculo-Squelettiques évoluent en plusieurs phases :

La phase initiale

Dans un premier temps, le stade initial de ce trouble se caractérise habituellement par des douleurs et une perte de mobilité ou de force qui apparaissent pendant l’activité exercée. Elles apparaissent donc le soir au repos et ne réduisent pas votre capacité de travail. Les symptômes les plus répandus au stade initial du TMS sont alors :

  • La douleur ;
  • La raideur articulaire ;
  • Le raccourcissement des muscles ;
  • La rougeur ;
  • Le gonflement ;
  • Les troubles circulatoires.

Cependant il existe des symptômes qui sont moins répandus :

  • Les picotements ;
  •  L’engourdissement ;
  • Le changement de couleur de peau ;
  • La diminution de la transpiration au niveau des mains.

Lorsque que ces troubles persistent, l’on ressent des douleurs, de la fatigue et une faiblesse au niveau du membre concerné.

La phase intermédiaire

Dans un second temps, au cours de la phase intermédiaire, les douleurs et la gêne fonctionnelle débutent de plus en plus tôt dans la journée et persistent le soir ou au repos. Les TMS réduisent ici la capacité de travail.

Quels sont les symptômes des TMS ?

La phase finale

Enfin, en ce qui concerne la phase finale, l’on peut dire que les symptômes sont plus spécifiques selon la nature de l’affection. On peut ainsi avoir des signes d’inflammations, de perte de mobilité articulaire ou de force, la fonte musculaire, etc. Ils s’accompagnent donc de l’incapacité à exercer son travail à la perfection. Ils favorisent des troubles du sommeil.

En somme, il convient de dire que tous ceux qui souffrent des Troubles Musculo-Squelettiques doivent être pris en charge le plus tôt possible, car lorsque les facteurs ayant favorisés leur apparition ne sont pas corrigés à temps, les TMS récidivent et passent à la chronicité. Ils entraînent une incapacité de plus en plus grande à faire les choses les plus petites. Vous disposez de plusieurs méthodes de traitements qui en fonction de la zone de votre malaise peuvent vous soulager. Il est également important d’adopter les moyens de prévention adéquats.

ARTICLES LIÉS