Accueil Actu Vélo électrique, comment ça marche ?

Vélo électrique, comment ça marche ?

Le vélo électrique est de plus en plus apprécié aujourd’hui pour tous les avantages qu’il offre. Il a un bon rapport qualité/prix, il est écologique et peut être utilisé par toute personne non-dépendante. On peut s’en servir pour aller au travail, faire de la randonnée ou même pour faire du sport. Mais comment fonctionne un tel vélo ?

Vélo électrique, qu’est-ce au juste ?

Le vélo électrique ou vélo à assistance électrique (VAE) diffère d’un vélo classique sous cinq points. Un vélo électrique est en plus des éléments constitutifs d’un vélo classique constitué :

A lire aussi : Comment porter la jupe en cuir cet hiver?

  • d’une console qu’on retrouve au niveau de son guidon ;
  • d’un moteur situé sur le pédalier ou l’une des roues ;
  • d’une batterie qu’on retrouve le plus souvent au niveau de son cadre ;
  • d’un capteur de pédalage ;
  • d’un contrôleur.

Avec ces éléments, le vélo électrique facilite beaucoup plus le pédalage.

Fonctionnement du vélo électrique

Le vélo électrique associe deux différentes forces pour fonctionner. Il s’agit de la force humaine et de la force électrique. Autrement dit, le vélo électrique vous assiste dans le pédalage. Cela veut dire que le moteur du vélo s’arrête dès que vous cessez de pédaler. Quand vous démarrez, l’assistance que favorise le moteur réagit pour faciliter votre départ. Vous l’auriez compris, le vélo électrique s’adapte à vos mouvements. De ce fait, vous pouvez varier les efforts à fournir durant vos balades.

A découvrir également : Automobile : les meilleurs sites

Comment tout ceci se passe réellement ?

Lorsque l’on commence par pédaler, le capteur de pédalage qu’on retrouve aussi au niveau du pédalier va envoyer un signal électrique au contrôleur. C’est ce contrôleur qui coordonne en effet l’assistance électrique du vélo. Il va signaler à la batterie d’alimenter le moteur. La réaction qui naîtra ici va dépendre du niveau d’assistance qu’affiche la console et de la lecture du signal qu’envoie le capteur de pédalage. Toutes ces informations vont permettre en retour au capteur d’ajuster la puissance du moteur. Dès lors, vous pouvez avoir une réaction brutale ou naturelle. Tout va dépendre de la manière dont vous pédalez, car le vélo s’adapte toujours à vos mouvements.

Il vous aide à affronter les difficultés

Le vélo électrique vous apporte son aide en fonction du terrain sur lequel vous vous retrouvez. Si vous devez l’utiliser dans une zone réservée aux piétons, le vélo électrique vous aide à avancer en suivant le rythme des piétons. Pour ce faire, vous n’avez qu’à appuyer sur un bouton particulier se trouvant sur sa console.

Avec cette fonction, vous roulerez doucement sans pédaler le vélo. Sur la même console, vous pouvez aussi choisir le niveau d’assistance que vous désirez. Mais vous devez pédaler avant de bénéficier de son service. Ainsi, sur les terrains en pente, donnez le premier coup de pédale comme il le faut et le vélo électrique vous aidera à bien gravir sans trop de difficulté.

Les conditions que doit respecter un vélo électrique

Le vélo électrique doit respecter certaines conditions pour être utilisé comme tel. Il faudra d’abord que sa puissance ne dépasse pas les 250 watts. En outre, son assistance doit être reliée au pédalage, car il faut que vous pédaliez d’abord. Autrement, ce n’est plus un vélo électrique. De plus, l’aide au pédalage doit arrêter de fonctionner lorsque vous ne pédalez plus. Rappelons aussi que sa vitesse ne doit pas dépasser les 25 km/h. N’oubliez pas pour finir de mettre votre casque avant de commencer par pédaler.

ARTICLES LIÉS