Accueil Immo Quel statut pour être conseiller immobilier ?

Quel statut pour être conseiller immobilier ?

Pour vendre ou acheter une maison, vous avez la possibilité d’avoir recours à un conseiller immobilier. Il s’agit d’un agent, un professionnel en freelance ou pour le compte de plusieurs agences immobilières. Mais quel est le statut pour être conseiller immobilier ? Quelles sont les véritables missions d’un conseiller immobilier ? Les détails dans cet article.

Un conseiller immobilier : c’est qui ?

Le conseiller immobilier est un professionnel, un agent compétent qui dispose de capacités nécessaires pour déterminer la valeur d’un bien immobilier destiné à la vente. Lors des différentes ventes, le conseiller immobilier s’occupe spécifiquement des aspects liés à la commercialisation et à la promotion. Il est également capable de négocier et d’assister les différents acteurs dans la préparation des documents pour la vente.

A voir aussi : 3 solutions pour monter une cloison

Cela va sans dire que le véritable conseiller immobilier n’est pas susceptible d’attendre que le client vienne à lui pour les conseils. C’est ce professionnel là qui réalise des prospections dans son domaine  afin de trouver des projets de ventes. Cette méthode, en plus de lui permettre d’identifier des vendeurs potentiels, lui fait découvrir également de nombreux projets prometteurs.

Un conseiller immobilier : quelles sont ses misions ?

L’une des principales missions d’un conseiller immobilier est d’accompagner ses clients en leur fournissant toutes les informations dont ils ont besoin pour vendre ou acheter un bien immobilier. Il se doit également de proposer de meilleures stratégies de vente aux clients qui ont recours à ses services.

A lire en complément : Combien coûtent les frais d’agence immobilière ?

En plus donc de s’assurer que sa collaboration avec un client se fasse dans de meilleures conditions, il se doit aussi de réaliser certaines tâches pour le compte de ce dernier. Il s’agit ici essentiellement de rencontrer les acheteurs ou les vendeurs à la place du client. Par ailleurs, il a également pour rôle de gérer les différentes préparations administratives qui prennent en compte l’élaboration des différents actes et contrats.

En définitive, le conseiller immobilier est un professionnel de l’immobilier qui dispose des compétences nécessaires pour assurer les transactions, la mise en location et la gestion locative. Différent de l’agent immobilier, il faut préciser que le conseiller a la possibilité de travailler en freelance ou dans une agence immobilière. La possibilité lui est offerte aussi de bosser pour tout un réseau d’agences immobilières.

Conseiller immobilier : quel peut être son statut ?

Dans l’exercice de la profession de conseiller immobilier, il existe seulement deux statuts.

Le conseil immobilier : un statut en CDI

Lorsque vous décidez de devenir un conseiller immobilier en CDI, vous avez la possibilité de bénéficier un avantage important. Il s’agit de la sécurité et de la stabilité de votre emploi. Ce statut pourrait vous faire gagner en moyenne, lorsque vous êtes débutant un peu moins de 1500 euros nets par mois. En plus de cette rémunération plus ou moins importante, votre statut de conseiller immobilier en CDI vous donne droit à un certain pourcentage de rémunération sur chacune des affaires qui vous aurez à traiter. Ainsi vous pourriez bénéficier d’un pourcentage compris entre 5 et 20% en fonction de ce que votre affaire a rapporté avec agence.

Par ailleurs, il faut préciser qu’en votre qualité de conseiller immobilier, vous avez des obligations en rapport à votre contrat de travail. Vous êtes à cet effet tenus de respecter les horaires de travail, de suivre à la lettre les différentes procédures et surtout les heures de pause.

Le conseiller immobilier : un statut d’agent indépendant

Encore appelé conseiller immobilier en freelance, le conseiller immobilier indépendant n’a pas les mêmes contraintes que celui en CDI. En effet, il est libre de tous ses mouvements et de ses actions. Il ne répond d’ailleurs à aucune obligation par rapport à un employeur hormis le fait de ne pas nuire à l’image de l’entreprise.

Libre de ses mouvements, le conseiller en freelance à la possibilité de travailler avec le partenaire qui lui propose mieux. Il n’a aucune contrainte en termes de présence et peut donc choisir les heures qui lui correspondent le mieux. Il faut néanmoins préciser que le conseiller en freelance ne gagne pas un salaire fixe comme celui en CDI. Sa rémunération est calculée au prorata de son chiffre d’affaires.

ARTICLES LIÉS