Accueil Auto Où va l’argent de la taxe carbone ?

Où va l’argent de la taxe carbone ?

Climate Action Network (RAC), Secours catholique Caritas et Oxfam ont lancé aujourd’hui un calculateur pour évaluer les effets d’une taxe carbone avec une redistribution des revenus aux ménages les plus vulnérables, afin d’éviter que cette taxe ne soit « injuste ».

Le calculateur proposé par les ONG vous permet de tester différents scénarios, en fonction de la composition de la cheminée, de son type de chauffage et de transport, ainsi que du pourcentage de la taxe carbone redistribuée et des déciles qui recevraient une aide. « C’est un outil de sensibilisation citoyenne », explique Quentin Parrinello d’Oxfam France.

A découvrir également : Quelle est la meilleur marque de pièce auto ?

LIRE >>> Carburants : un rapport redémarre l’idée d’une taxe sur le carbone élargie

Établi en France en 2014 avec une trajectoire à la hausse progressive mais rapide (de 7 euros par tonne en 2014 à 44,60 euros depuis 2018), la taxe carbone, qui s’applique en particulier sur les carburants, a eu un arrêt après la mobilisation de « gilets jaunes » contre l’augmentation des prix de le L’huile diesel et l’essence à la pompe. Le gouvernement a décidé l’année dernière pour annuler l’augmentation prévue le 1er janvier 2019, une pause qui se poursuivra, le sujet est tellement explosif.

A découvrir également : Voyage longue durée au départ de l’aéroport de Lyon St Exupéry : quelle solution pour sa voiture?

Depuis lors, la taxe carbone a été l’un des thèmes abordés par la Convention Citoyenne sur le climat, recherché par Emmanuel Macron comme l’une des réponses au grand débat né de la crise des « gilets jaunes ». Cent cinquante citoyens devront remettre leurs propositions de réduction des émissions de gaz à effet de serre en janvier.

Redistribution d’une partie des recettes

« La taxe sur le carbone reste un outil important dans la lutte contre le changement climatique, mais sous sa forme actuelle, elle reste injuste », a déclaré Meike Fink, du RAC. Il semble « injuste parce que, En proportion de leurs revenus, les ménages les plus petits contribuent plus » et il « ne couvre que 46% des émissions totales de la France » en excluant les entreprises qui relèvent du système européen de quotas carbone, selon la associations.

LIRE >>> Taxe sur le carbone : augmentation plus automatique de la taxe

Il y a aussi des exemptions et des taux réduits pour certains secteurs carburant économique, ces créneaux fiscaux s’élevant à 14,2 milliards de dollars d’euros, selon l’Institut d’économie pour le climat (I4CE).

Le associations défendent l’idée qu’une partie des revenus de la taxe sur le carbone redistribué au moyen d’un crédit d’impôt ou d’un chèque pour les non-ménages afin de « maintenir la taxation sur les carburants et chauffage, sans mettre en difficulté les cheminées qui n’ont pas de moyens immédiatement à s’adapter. »

ARTICLES LIÉS